Deutsch-Französischer Kulturrat - A propos

Le Haut Conseil culturel franco-allemand :

un symbole culturel des relations franco-allemandes

Histoire

Le Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA) a été créé le 22 janvier 1988 par le chancelier fédéral Helmut Kohl et le président de la République française François Mitterrand à la suite du 48ème sommet franco-allemand à Francfort-sur-le-Main. L'objectif : « donner une impulsion nouvelle à la coopération franco-allemande dans le domaine des arts et de la culture » (extrait de la déclaration franco-allemande du 22 janvier 1988). Le Conseil a également été fondé afin de nouer des relations étroites entre les gouvernements des deux États et entre leurs sociétés civiles.

En 2008, le HCCFA a profité de son 20èmeanniversaire pour tirer un bilan de son travail et esquisser des perspectives d'avenir en organisant une conférence intitulée Les chemins de l'Europe. La politique culturelle de l'Allemagne et de la France – Stratégies pour une coopération culturelle européenne. Cet événement avait pour but de « participer à l'évolution d'une identité culturelle européenne grâce à un dialogue entre l'Allemagne et la France » (extrait de l'avant-propos des deux présidents du HCCFA, Nele Hertling et Jacques Toubon).

La conférence a eu lieu les 27 et 28 octobre 2008, dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne mais aussi de l'année européenne du dialogue interculturel. Elle s'est déroulée à la Rotes Rathaus de Berlin, sous le parrainage de Klaus Wowereit, ancien Chargé des affaires culturelles de la République Fédérale d'Allemagne dans le cadre du traité sur la coopération franco-allemande.

La reconduction du HCCFA au-delà de sa 20ème année d'existence et la nomination de nouveaux membres français et allemands témoigne de l'intérêt dont font preuve les autorités politiques pour le travail du Haut Conseil.


Contexte historique

Le Haut Conseil culturel franco-allemand a été fondé à l'occasion du 25ème anniversaire du traité de l'Elysée.

Signé le 22 janvier 1963 par le président de la République française Charles de Gaulle et le Chancelier fédéral allemand Konrad Adenauer, le traité d'amitié franco-allemand, dit traité de l'Elysée, visait à réconcilier les deux pays afin de mettre un terme à des siècles de rivalités et de guerres. En outre, la coopération étroite entre l'Allemagne et la France avait - et a toujours - vocation à former le socle d'une Europe unie.



Ausdrucken  Fenster schließen