Inhaltsbereich

Composition et fonctionnement

Structure interne

Le Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA) est composé depuis 2010 de douze membres, six par pays (dix avant 2010). Les membres choisissent parmi eux un(e) président(e) allemand(e) et un(e) président(e) français(e), qui prennent la tête du Conseil à tour de rôle et en dirigent les sessions. Le travail du Conseil est encadré par deux secrétariats généraux.

Les délégations française et allemande se rencontrent deux fois par an dans le cadre d'une session plénière, alternativement en France et en Allemagne. Les représentants des ministères compétents ou de la Kultusministerkonferenz (conférence des ministres de la culture) ne sont pas les seuls à participer aux sessions plénières : des experts, spécialistes des thèmes abordés lors des débats, y interviennent également. Par ailleurs, les membres allemands et français se réunissent tout au long de l'année dans le cadre de groupes de travail ou de séances particulières.

Les membres

Les membres sont des créateurs culturels issus des deux pays, actifs dans divers secteurs de la culture : ils représentent la littérature, la musique, les arts plastiques, le cinéma, le théâtre, les médias et les sciences. Ils échangent régulièrement leurs points de vue, notamment sur les nouvelles formes et les nouveaux contenus de la coopération culturelle et ils définissent des objectifs communs.

Les membres du Haut Conseil ne sont pas seulement des experts instruits dans leur seul domaine de compétences. En tant qu'artistes indépendants ou relais culturels, ils peuvent également appréhender les problèmes différemment et trouver des solutions grâce à une vision culturelle des problématiques, ainsi qu'un contact fréquent avec les thèmes sous-jacents : ils excellent dans cette activité de conseil. Le HCCFA fait ainsi office d'interface entre les pouvoirs publics et les créateurs culturels d'Allemagne et de France. Il sert également de plateforme pour l'échange d'informations entre les deux pays, dont les structures politiques et administratives diffèrent considérablement. L'enrichissement mutuel résultant de cet échange franco-allemand ne se limite ainsi pas qu'à un seul secteur culturel et s'avère bel et bien interdisciplinaire.

Depuis sa création, le HCCFA a connu sept mandats avec différentes compositions : 1988-1992 ; 1993-1996 ; 1997-2000 ; 2001-2004 ; 2005-2009 ; 2010-2014 et 2015 - aujourd'hui. Les membres actuels ont été pour la plupart nommés ou reconduits en 2015 par les deux gouvernements (7ème mandat).

Profils des membres

Les biographies des membres allemands et français, actuels et anciens, se trouvent sous l'onglet „Membres“ de notre site.


Support institutionnel et financier

En tant qu'organe de consultation et de coordination, le Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA) bénéficie du soutien du Ministère des Affaires étrangères français, de son homologue allemand l'Auswärtiges Amt, du Ministère de la culture français, de la déléguée du Gouvernement fédéral allemand chargée de la culture et des médias (BKM), de la Kultusministerkonferenz (conférence des ministres de la culture, KMK) et du Plénipotentiaire chargé des affaires culturelles franco-allemandes. Il collabore avec de nombreuses organisations, associations et initiatives de la société civile.

Le Conseil est considéré par les responsables politiques comme un partenaire sérieux et ses recommandations sont prises en considération. Afin que ses missions puissent être menées à bien, un dialogue direct et permanent avec les dirigeants politiques des deux ministères des affaires étrangères, du ministère de la culture français, de la déléguée à la culture et aux médias et du Plénipotentaire chargé des affaires culturelles franco-allemandes est capital. Ceci a été défini dans l'échange de lettres du 22 janvier 1988 portant création du HCCFA.

Du côté français, le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture soutiennent le secrétariat général français du HCCFA. Celui-ci a changé d'emplacement à plusieurs reprises (Paris, Fontevraud, Berlin, Chaumont sur Loire, Berlin) avant de s'établir en 2015 au consulat général de France à Sarrebruck.

Le secrétariat général allemand est implanté depuis sa création à Sarrebruck et reçoit un cofinancement de l'Etat fédéral et des Länder allemands. Une convention d'administration a été signée le 23 octobre 1989 par la République Fédérale d'Allemagne et la Sarre concernant l'exécution des tâches listées dans l'échange de lettres du 22 janvier 1988. Les Länder allemands financent le secrétariat de manière collective, conformément au dispositif de découpage administratif des Länder relatif aux financements collectifs, introduit en Allemagne en 1949 (Königssteiner Schlüssel). 


Entité légale responsable du secrétariat général allemand

La Fondation pour la coopération culturelle franco-allemande

Le 8 novembre 1989, une fondation de droit public a été créée par le Land de Sarre (www.stiftung-dfkultur.de) afin d'incarner l'entité légale responsable du secrétariat général allemand du HCCFA. L'échange de lettres du 22 janvier 1988 stipulait en effet que ledit secrétariat devait se situer hors des structures étatiques.

Depuis 2007, la fondation est également responsable du festival Perspectives (www.festival-perspectives.de), un festival des arts de la scène à la programmation variée, prestigieuse, multidisciplinaire et explicitement accessible à tous. Ce festival annuel propose des spectacles de théâtre, de danse contemporaine, de cirque, de théâtre de rue et de marionnettes, mais aussi des concerts de jeunes groupes de musique pleins d'avenir.