Inhaltsbereich

Editions du Haut Conseil Culturel Franco-Allemand



Künstlerisches Schaffen in der erweiterten EU - Mobilität und Verantwortung

Documentation en allemand de la conférence franco-germano-polonaise de novembre 2005 à Varsovie, publié par ConBrio Verlag en 2007.

Avec cette conférence documentée, le Haut Conseil Culturel Franco-Allemand reprend en Pologne avec des invités internationaux son dialogue politico-culturel entamé depuis des années. Ces personnalités notables dans les domaines de la littérature, de l'art, du cinéma, de la musique et de la politique culturelle réfléchissent dans des exposés, des déclarations et des notes de discussion sur la consolidation de l'Europe avec pour points de vue principaux l'échange culturel, l'aide à la culture, la responsabilité artistique et la propriété intellectuelle. 

Avec la contribution de Bernard Faivre d'Arcier, Joachim Fritz-Vannahme, Hans-Herwig Geyer, Volker Hassemer, Nele Hertling, Ingo Kolboom, Catherine Lalumière, Lidia Makowska, Corina Suteu et beaucoup d'autres.



Französisch heitres Tageslicht - Deutsche Schriftsteller reisen nach Frankreich

Ouvrage en allemand de K. F. Geissler, publié en 2002.

Quatre siècles d'histoire franco-allemande mouvementée se reflètent dans ce livre de lecture rempli de comptes-rendus de voyage, de notes de journal intime, de poèmes et d'extraits de roman d'écrivains allemands qui ont parcouru le pays voisin ou y ont trouvé une nouvelle patrie.

Le premier chapitre du livre évoque les poètes baroques Moscherosch et Grimmelshausen en passant par les lettres de Liselotte von der Pfalz jusqu'à Johann Gottfried Herder qui réfléchit sur les Lumières françaises. Le livre consacre son second chapitre aux descriptions des évènements révolutionnaires, à la "nouvelle époque de l'histoire du monde" (Goethe) avec, entre autres, des textes de Hölderlin, de Chamisso et de Büchner. Au XIXème siècle, Ludwig Börne et Heinrich Heine écrivent de Paris, la capitale du mouvement libéral, Theodor Fontane décrit, en tant que chroniqueur, les batailles de la guerre des années 1870, alors qu'à la fin du XIXème siècle jusqu'au début de la première guerre mondiale, Paris était la métropole des artistes et des hommes de lettres européens. Un rapprochement des peuples hésitant suit les affrontements guerriers de 1914 à 1918, durant la période d'après-guerre des années vingt. Cependant, les relations privées nouées avec une cordialité grandissante dans les relations franco-allemandes prennent fin avec la prise de pouvoir d'Hitler le 31 janvier 1933. Durant la domination nazie, le mot "voyage", dans le sens d'émigration et d'occupation, expérimenta sa dimension la plus perverse: ici l'émigré Walter Benjamin traversant les Pyrénées pour fuir les sbires allemands, là-bas l'occupant Ernst Jünger, officier d'occupation sur le toit d'un hôtel parisien, un verre de bourgogne à la main. Après les explorations des paysages dépeuplés par les corps et les âmes laissés par la guerre, il y eu d'abord des essais politiques puis entre les personnes pour faire des alliances et vivre ensemble, essais qui agitèrent les esprits après la seconde guerre mondiale et qui trouvèrent leur expression littéraire dans les textes de Gottfried Benn jusqu'à Wolf Biermann, de Wolfgang Koeppen jusqu'à Günter Kunert.


Le voyage en Allemagne - Anthologie, les écrivains français et l'Allemagne

Ouvrage en français d'Albin Michel, publié en 1996. 

On considère volontiers le couple franco-allemand comme le pivot de la construction européenne. Et pourtant ce « couple » a connu bien des vicissitudes, comme en témoignent ces textes qui vont de la Chanson de Roland à nos jours. 
Depuis Montaigne, les voyageurs ont traversé les terres allemandes. Les échanges commerciaux, les guerres ont mis les peuples en contact. Avec De l’Allemagne, Madame de Staël a participé à la mode allemande, mais aussi fait circuler des clichés durables. Après l’époque romantique s’amorce une période noire que le vingtième siècle ne dément pas : l’Allemagne devient un État, cela ne peut-il se faire qu’aux dépens de la France, du reste de l’Europe ? Alsace-Lorraine, tranchées, Occupation, camps de la mort : la suspicion, la peur et la haine envahissent les relations, sans que disparaissent pour autant l’attirance française pour ce peuple de philosophes, de poètes et de musiciens… Naïveté des Français ? Duplicité des Allemands ? 
Si l’Allemagne est aujourd’hui une démocratie  respectée, la hantise des « vieux démons » n’a pas disparu… Avec ce pays si proche – les Francs étaient après tout un peuple germanique -, le malentendu ne date pas d’hier !
Le choix de textes proposés ici entend donner un aperçu de la manière dont les écrivains français, tantôt ironiques, tantôt enthousiastes, souvent amers, ont vu l’Allemagne. La palette est variée qui va de l’amour à la haine. L’Allemagne décidément fascine, comme une énigme qui reste à déchiffrer.


Franzosen und Deutsche - Orte der gemeinsamen Geschichte

Ouvrage en allemand d'Horst Möller et Jacques Morizet, publié en 1996

Ce volume décrit, sur la base de petits portraits,  des lieux de l'histoire commune de la France et de l'Allemagne : Aix-la-Chapelle, Versailles, Potsdam, Verdun, le région de la Ruhr et tant d'autres. Ces  contributions sont écrites pour moitié par des historiens allemands et pour moitié par des historiens français. Ils esquissent dans cette synopsis un panorama du voisinage entre les deux rives du Rhin du Moyen-Âge jusqu'à aujourd'hui. 

 


Allemagne - France : lieux et mémoires d’une histoire commune

Ouvrage en français d'Albin Michel, publié en 1995.

Depuis presque deux millénaires, l'Allemagne et la France entretiennent des relations tumultueuses. Du "pays fantôme" qu'aurait décrit Madame de Staël, selon l'expression d'Heinrich Heine, au célèbre jugement de Bernanos : "L'Allemagne est une chrétienté manquée", les malentendus n'ont cessé de rendre difficiles les échanges franco-allemands, jusqu'à les interdire dans les noires périodes d'affrontement.
A l'heure de la paix, la construction de l'Europe scelle des liens de plus en plus intimes et inaugure une nouvelle ère. Symbolisant l'entente retrouvée, ce livre dû à l'initiative du Haut-Conseil culturel franco-allemand et à la collaboration d'historiens ou écrivains reconnus, recense des lieux de mémoire communs aux deux nations. Promenade à travers les siècles, d'Aix-la-Chapelle à Berlin, de Versailles au Rhin, il témoigne d'une haute histoire qui, si elle est comprise et réfléchie, peut servir de modèle à la renaissance d'une culture européenne héritière de la latinité et des "sagesses barbares". 


Rechter Inhaltsbereich